Frais à prévoir pour son achat immobilier : le guide complet

En plus de son prix d’achat, l’acquisition d’un bien immobilier entraîne différents coûts qu’il convient de prendre en compte. Ils sont regroupés dans ce qu’on appelle les frais annexes. Ceux-ci sont composés des frais d’agence, des frais de notaire et des frais liés au prêt immobilier.

La rémunération du notaire et les frais d’agence constituent une bonne part de ces coûts. Notez que plusieurs frais sont à la charge du vendeur et que l’achat d’un bien immobilier dans le neuf vous permet de bénéficier de frais annexes réduits. Découvrez quels sont les frais lors d’un achat immobilier dans l’ancien ou dans le neuf.

Les frais de notaire

Aussi appelés frais d’acquisition, frais et débours, les frais de notaire sont à la charge de l’acquéreur. Représentant entre 8 et 10 % du prix de vente du bien, ils comprennent la taxe de publicité foncière (TPF), les émoluments du notaire ou rémunération du notaire, et les frais de dossier.

Les émoluments sont proportionnels au prix du bien immobilier. La TPF, quant à elles, se compose :

  • des frais d’assiette et de recouvrement ;
  • des droits d’enregistrement départementaux ;
  • et de la taxe communale.

Le notaire peut accorder une remise sur les émoluments. Cette réduction dépend du prix de vente du bien, et son taux diminue sur les tranches d’assiettes supérieures. Estimez vos frais de notaire en utilisant un simulateur en ligne.

Les frais liés au crédit immobilier

En tant qu’acquéreur, vous devez payer des frais annexes relatifs au prêt immobilier. Il s’agit essentiellement des intérêts dont les taux varient en fonction de votre apport personnel. Mais d’autres dépenses s’y ajoutent, comme les frais des dossiers bancaires, l’assurance emprunteur et les frais de garantie.

Il est à noter que vous pouvez réduire le coût de votre assurance emprunteur en changeant d’assureur. Vous pouvez ainsi souscrire une assurance autre que celle proposée par la banque ou l’organisme prêteur, si le contrat offre au moins le même niveau de couverture. Par ailleurs, les intérêts diminuent à l’approche de la fin du remboursement du crédit immobilier.

Les charges de copropriété

Si vous achetez un bien dans une copropriété, vous devez vous acquitter de certains frais en lien avec les charges de copropriété. Ils se répartissent comme suit :

  • les frais généraux (entretien, administration et entretien des parties communes) ;
  • les charges spéciales, correspondant principalement aux frais de fonctionnement des équipements communs, ainsi qu’à une participation aux dépenses liées aux travaux de ravalement éventuels ;
  • les éventuels frais d’entretien divers selon les décisions prises lors des assemblées générales.

Les travaux de rénovation

Si des travaux sont à prévoir dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier ancien, il faudra vous acquitter des frais des travaux. Ceux-ci consistent notamment à améliorer les performances énergétiques de la maison ou de l’appartement que vous achetez.

Les coûts des travaux de rénovation varient en fonction de la superficie du bien, de son état général, des types de travaux, etc. Pour cette raison, il est important de les calculer à l’avance. Sachez cependant que vous pouvez bénéficier d’une aide de l’État si vous effectuez des travaux qui consistent à améliorer les performances énergétiques du bien acheté.

Les frais d’agence

En passant par une agence de proximité – qui simplifie vos démarches tout en vous faisant gagner du temps –, vous devez prévoir les frais correspondants. Leur part correspond entre 1 et 7 % du prix de vente. Une fois encore, vous pouvez accéder à un outil en ligne pour estimer vos frais d’agence, ou utiliser directement celui de votre agence de proximité.

Autres frais supplémentaires à prévoir lors d’un achat immobilier : les taxes locales

L’achat d’un bien immobilier est également soumis aux impôts locaux, dont les montants varient d’une localité à l’autre. Le coût de la taxe foncière peut être réparti entre le vendeur et l’acquéreur. Mais vous devez aussi prévoir le paiement de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Comment réduire les frais annexes et les frais de notaire pour un achat immobilier ?

En achetant un bien immobilier dans le neuf, vous pouvez faire baisser le montant des frais d’acquisition, notamment grâce :

  • à une réduction partielle ou totale de la taxe foncière ;
  • aux frais de notaire réduits ;
  • à des coûts d’entretien minimes ;
  • à l’absence de frais relatifs aux diagnostics immobiliers.

Néanmoins, vous devez aussi tenir compte de quelques dépenses supplémentaires telles que les frais de déménagement. S’il s’agit de votre premier achat, découvrez aussi notre guide dédié aux primo-accédants afin de réussir votre projet.

Si vous avez besoin de conseils ou d’un accompagnement sur mesure, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre agence de proximité.

L’Agencerie –

L'agencerie

CONTACT

Adresse : 235 avenue de l’Adour 64600 ANGLET
Téléphone : 05 59 48 00 50
Email : anglet@lagencerie.fr

  avis
M