Réussir son premier achat immobilier en 2023

Un premier achat immobilier est une étape importante, ne serait-ce que pour l’investissement financier que représente l’achat d’un appartement ou d’une maison. D’ailleurs, appartement ou maison, la souscription d’un prêt immobilier est généralement un passage obligé.

Donc, pour que rien ne vienne entacher votre joie de devenir propriétaire de votre premier bien, votre agence immobilière dans le sud de la France, L’Agencerie, vous fait découvrir toutes les étapes à suivre pour un projet rondement mené.

Étape 1 : Définir son projet pour son premier achat immobilier

Premier achat immobilier ou énième acquisition, la première question à vous poser est : « De quel type de bien ai-je besoin ? ».

Appartement ou maison, c’est d’abord une question de préférence. Vous pouvez toutefois baser votre sélection sur des caractéristiques objectives pour orienter votre choix.

Appartement ou maison : quel bien immobilier choisir ?

Que vous choisissiez d’acheter une maison ou un appartement pour votre premier achat immobilier, avantages et inconvénients accompagneront toujours votre décision.

Si vous achetez un appartement comme premier bien immobilier, vous disposerez d’un logement qui se trouve généralement en ville. Et avec les charges de copropriété partagées, votre nouvelle vie de propriétaire primo-accédant sera moins onéreuse et plus simple. De plus, l’entretien de certaines parties de l’habitation sera confié au concierge. Vous aurez par contre moins d’espace que si vous décidiez d’acheter une maison. Vous devrez également faire quelques concessions du fait que vous vivrez en communauté. D’autant plus que vous aurez à respecter les règles de copropriété.

Si votre premier logement est une maison, vous pourrez profiter d’un espace extérieur comme d’un jardin ; idéal pour les enfants et les animaux de compagnie. Vous serez aussi libre d’aménager votre propriété pour en faire le bien de vos rêves. Cette liberté est d’autant plus accrue que vous n’aurez à subir aucune nuisance d’autres copropriétaires. Sachez néanmoins que les primo-accédants achetant une maison devront tout de suite assumer toutes les charges : des factures énergétiques aux réparations. Et même si ce n’est pas toujours le cas, les maisons (surtout les neuves) sont éloignées du centre-ville.

Les logements neufs ou anciens : quel type de logement pour les primo-accédants ?

Pour votre projet immobilier, votre future maison ou votre futur appartement peut être un bien immobilier ancien, neuf ou même en construction.

Vous êtes primo-accédant, une fois que vous avez terminé toutes les démarches pour acheter votre premier bien, vous êtes pressé d’occuper votre logement ? Le bien immobilier ancien est fait pour vous puisqu’il est disponible immédiatement. Mais vous devez tout de même vous attendre à des travaux. Pour les financer, n’hésitez pas à demander les aides à la rénovation. Notez que les frais de notaire sont moins favorables que pour le neuf, mais que pour un investissement locatif, l’ancien (plus abordable) est plus rentable.

En plus, d’avantages fiscaux et des frais de notaire moins élevés donc, le bien immobilier neuf, surtout le bien en VEFA (vente en l’état de futur achèvement), vous fait profiter du bien de vos rêves avec un agencement optimisé. Vous bénéficiez aussi des garanties de construction propres au logement que l’on décide de faire construire. Autre avantage de taille dans le contexte actuel : une performance énergétique et des dispositifs mis en place conformément à la loi. Mais vous n’aurez pas forcément le cachet de l’ancien en plus d’un emplacement qui se trouvera un peu à l’écart de la ville. Et il ne faut pas oublier que le neuf est plus cher.

Étape 2 : Penser à l’emplacement du bien immobilier

L’emplacement est un paramètre décisif pour les primo-accédants. Prendre en compte ce critère peut paraître évident pourtant, plus d’un acheteur se laissent éblouir par la beauté du logement lors de l’achat d’un bien immobilier. Faire construire votre future maison un peu à l’écart pour plus d’espace et d’intimité va souvent de pair avec des dépenses et des trajets conséquents pour rejoindre écoles, commerces et autres services essentiels.

Pour vous aider à vous décider dans votre projet immobilier, vous pouvez aussi penser à la revente. Voyez si le bien est situé dans un quartier où des aménagements sont prévus. Ce qui offrira une plus-value pour une éventuelle vente.

Étape 3 : Définir le budget pour son projet immobilier

Il n’est pas rare que le primo-accédant pense à tort que le prix d’achat d’un bien immobilier est le seul coût à prendre en compte. Pourtant, il faudra aussi inclure dans ses calculs :

  • Les coûts de déménagement ;
  • Les frais de réparation ;
  • Les frais de notaire ;
  • Les frais de dossier du crédit ;
  • Le coût de la garantie pour le prêt ;
  • Les frais de dossier de l’assurance emprunteur ;
  • La rémunération de l’agent immobilier et/ou du courtier en crédit immobilier.

Si vous devez passer par une demande de financement auprès des banques, vous devez évaluer votre capacité d’emprunt, votre taux d’endettement et votre apport personnel.

Bon à savoir : Il existe des dispositifs d’aide à l’accession comme :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • Le prêt conventionné ;
  • Le prêt épargne logement (PEL) ;
  • Le prêt action logement.

Étape 4 : Demander l’aide d’une agence immobilière

L’achat d’un bien immobilier passe également par la recherche du logement, la rédaction de l’offre d’achat immobilier, la signature de la promesse de vente et la signature de l’acte authentique de vente.

Contacter L’Agencerie vous fera profiter d’un gain de temps considérable. Vous bénéficierez en plus de réponses et d’accompagnements à toutes les étapes pour vous faciliter toutes les démarches d’achat immobilier.

L’Agencerie –

L'agencerie

CONTACT

Adresse : 187, avenue Colonel Teyssier 81000 ALBI
Téléphone : 05 63 43 45 10
Email : albi@lagencerie.fr

 198 avis
M